Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé
Responsive image

Championnat de France Pro-Elite Bateau

Championnat Pro Elite Bateau Poses (27) Le 02/11/2019

L'épreuve

RESULTATS DE L’EPREUVE DE POSES

Compte rendu d’Alain Marragou et Nicolas Delebarre vainqueurs de la compétition

Le weekend dernier avait lieu l’avant dernière manche du circuit bateau Pro Elite.

Nous avions remporté cette même date sur la Seine à Poses la saison dernière et avions à cœur de faire un résultat correct pour remonter dans le classement général.

Arrivés sur place le jeudi à midi, nous embarquons Maxime du SAV de chez Daiwa pour une partie de pêche en amont de la zone du concours afin de prendre la température. Nous toucherons quelques poissons çi et là mais rien d’exceptionnel. Quelques petits sandres et un silure monteront sur le bateau et, plus que les techniques, nous validerons les zones où se tiennent les poissons.

Le vendredi matin, retour sur la zone de concours afin de prendre le temps de passer le sondeur et de valider quelques postes « habités ». Nous identifions plusieurs spots intéressant mais un retient notre attention plus particulièrement. Dans un bras de Seine, un vaste plateau rocheux se termine brutalement sur une belle cassure qui se poursuit pour former une belle fosse dans laquelle se trouvent plusieurs embâcles : un joli poste de repos avec de zones de chasses sur les côtés, tout ce qu’il faut pour tenir du poisson. La décision est prise, demain nous attaquerons sur ce poste.

Le lendemain matin, nous partons dans la première vague de bateau. Après un rapide essai au plomb palette non fructueux, nous entamons des dérives en linéaire light au DFin 3’ et les poissons commencent à rentrer, des sandres pour la plupart avec quelques perches au milieu. Le jeu consiste à faire passer le leurre porté par le courant à ras du fond en ne l’animant quasiment pas. Avec le bon grammage et le bon angle d’attaque, les touches se succèdent et à chaque fois c’est bien engamé. Nous irons en fin de journée pêcher sur deux autres zones pour valider d’autres postes qui s’avéreront payant en verticale cette fois mais toujours avec le même leurre. Pauvres DFin !!! Encore une fois les poissons seront sans pitié pour eux et nous finissons la journée avec 8 perches et 11 sandres maillés au compteur.

Le lendemain, on ne change rien sauf qu’on part dernière vague. Retour sur la même zone, le poste est pris mais nous nous calons un peu plus en amont. Même technique et même résultat : les poissons punissent les DFin 3’ et 4‘ régulièrement. Deux silures autour du mètre s’inviteront à la fête nous faisant espérer  de beaux sandres l’espace d’un instant et nous terminons la manche avec 8 sandres, 1 perche et les 2 silures.

Il s’est fait de grosses pêches par les autres équipes également, surtout avec de très grosses perches et nous attendons le résultat avec impatience…

Nous remportons pour la deuxième fois cette date Pro Elite en Seine avec 29 poissons homologués.

Encore une fois le Tournament DFin nous aura bien aidés.

Nous nous sommes régalés: la pêche en fleuve est vraiment une pêche exceptionnelle !!!

Compte rendu de Sébastien et Anthony Poutier seconds de la compétition

Ce week-end avait lieu le National Sandre sur la Seine à hauteur de poses.
Une date a « domicile » même si pratiquement 2 heures nous sépare de ce superbe bief 😜.
Notre objectif c’est de faire podium et toujours avec nos perches, l’année dernière on a obtenu une 4eme place cette année il faut faire mieux. On a fait 3 entraînement sur le bief le but est de trouver un maximum de poste car les poissons sont très timides. On enchaine rarement 2 poissons par spots.
Le samedi on a du mal à se mettre dans notre bulle, là double « casquette » compétiteurs et organisateur n’est pas facile à gérer. Après notre tracé est fait on c’est ce qu’on a faire. Un deuxième facteur viendra nous perturber c’est le vent. C’était franchement la tempête, on a pris chers, j’ai pêcher plus de 3h à genoux sur le pont avec le scion à ras la surface de l’eau pour éviter que le vent se prenne dans ma tresse.
Les premiers spots donne rien l’heure tourne mais on suis niveau timing, ne pas perdre de temps. On fini par rentrer 1 poisson puis 2, 3 de façon très régulière en bougeant tout le temps. Une fois arrivé tout en haut du parcours on redescend en insistant sur les spots qui on donné un peu et on reprends toujours quelques fish. La fin de manche approche on a 16 poissons maillets, 12 perches, 3 sandres et 1 brochet. On ce dit que c’est plutôt bien, ça ressemble à nos pêche qu’on réalise en entraînement donc on est content de nous sur cette journée. On doit prendre un peu de temps pour aller voir où poster les commissaires du bord du dimanche car 1 équipe commissaires bateau sera remplacé par 1 du bord. Fin de manche on rends nos feuilles et on s’aperçoit qu’il y a eu de belle pêche et que notre résultat nous donne une 3eme place au provisoire. On est dans l’objectif mais maintenant faut rien lâcher. On est assez confiant car on est toujours très régulier sur ce parcours mais on ne sais jamais ce qui peux ce passer donc faut pas se craquer.
Le dimanche le vent a bien diminué mais il est remplacé par la pluie lol.
On part deuxième vague, on arrive sur notre premier spot qui est bien connu d’autre personne ce qui fait qu’on s’est retrouvé encerclé par la 3eme vague avant même qu’on est pu lancer un leurre 🤔. Pas grave la Seine est grande, on laisse le spot on part ailleurs mais du coup tout le monde est parti, donc 2 spots pris 🤔 direction le 3eme spot lol sa démarre mal. Mais celui ci nous donnera 1 poisson donc ça fait du bien à ce départ raté lol. La suite c’est la même chose que la veille et le résultat est le même, 16 poissons maillets avec 1 heure de moins de pêche et de très grosse perche 47 pour la plus grosse.
Le résultat de la journée tombe nous sommes 1er de la manche et 2eme du week-end, objectif rempli, on super content pour nous et pour tous le monde car beaucoup de poissons ont étaient pris. Félicitations à tous vous nous avez bien mis la pression chez nous se fut pas facile.
Un grand merci au bénévole, je ferais un autre CR d’un point de vu organisateur.

 

Compte rendu de David Bourdet et Mathieu Cabar troisièmes de la compétition

Championnat de France de pêche en bateau – compétition 5/6 : Seine

La fin du championnat approche et les écarts se resserrent entre les prétendants au titre dont nous faisons partie… C’est sur la Seine avale que la 5e journée de compétition s’est déroulée, par une météo exécrable … retour sur ce week-end riche en rebondissements.

Le terrain de jeu

Il est immense, le parcours s’étend sur une trentaine de kilomètres entre les Andélys et Poses, pas la peine de dire que dans ces cas là il faut bien cibler les secteurs, d’autant plus que nous sommes limités à 20km/h. Nous nous retrouvons avec Mathieu pour repérer des patterns et des zones deux jours avant :

Lire le compte-rendu du préfishing ici : https://dbfishingblog.wordpress.com/2019/11/06/entrainement-en-seine/

1e manche

Nous partons dernière vague pour la 2e compétition de suite…. Nous allons en amont vers un secteur repéré l’année précédente et validé grâce à notre Humminbird Helix 10 la veille et décidons de commencer en verticale. Nous mettons tous les deux un leurre coloris « brown chart » bien confirmé à l’entrainement, Mathieu un V2vib et moi un G’Bump, histoire de varier les vibrations, nous montons nos leurres sur une tête plombée 21g natural brown white et pêchons en descendant le courant aux alentours de 2 km/h…. Autant de détails vus à l’entrainement… et cela se confirmera très vite avec 1 premier brochet qui rentre au vivier.

Nous poursuivons cette technique et c’est aux sandres de rentrer en jeu avec 4 poissons qui vont mordre. 1 autre brochet viendra compléter ce joli tableau. Avec 4 sandres et 2 brochets nous sommes sans doute assez bien placés, d’autant plus que les commissaires de notre secteur n’ont pas l’air débordés par les mesures. Nous commençons à élargir un peu notre zone de pêche, notamment pour espérer identifier des secteurs pour le lendemain, à ce jeu là nous repérerons une petite zone à perches qui nous offrira 3 zébrées maillées et un brochet de 80 cm pris au travers.

Il reste peu de temps avant la fin de la manche quand nous décidons de refaire notre dérive du matin, nous décrochons deux jolis poissons et sortons un 4e brochet venant bien clôturer notre manche… nous nous classons 2e de cette 1e journée et distançons nos principaux concurrents, l’équipage Touche-Le Moigne qui se classent 9e… mais la compétition se joue en deux manches et rien n’est joué !

2e manche

Quand le réveil sonne le dimanche matin, il pleut fort et cela fait quelques heures que cela dure, comme au 2e jour de l’entrainement où la pluie avait bien calée les poissons. Cette fois-ci nous partons en 1e et retournons vers notre zone de la veille … Ce sera là une erreur majeure puisque nous ne prendrons rien sur cette zone et serons prisonniers de ce choix en raison des temps de déplacement. C’est sur notre petite zone à perches de la veille que nous trouverons un peu de réconfort en sortant 12 perches … maigre consolation quand on sait qu’il faut faire une grosse pêche avec de jolis poissons pour espérer bien figurer…

Verdict

Arrivés au port nous constatons que l’équipage 1e le samedi, la talentueuse équipe Maragou-Delebarre (championne de France en titre) confirme sa pêche de la veille et gagne haut la main la compétition, bravo à eux ! Au passage ils se rapprochent dangereusement de la 1e place du classement général. Nos principaux adversaires, Touche-Le Moigne, font une remontada confirmant à la fois leur talent et leur adaptabilité. Quant à nous, nous limitons la casse et nous classons sur la 3e marche du podium améliorant d’un point notre classement général.

Au classement général nous sommes désormais 1e ex-aequo avec Touche-Le Moigne, avec un ballotage défavorable nous concernant. 4 équipes peuvent encore prétendre au titre de champions de France. La dernière date sera passionnante, à l’image de ce championnat 2019, elle se déroulera sur le lac d’Enchanet fin novembre et nous ne lâcherons rien !

Never give up !

 

David Bourdet

 

Matériel utilisé

Cannes verticales Chooten S183 MH / S186H

Moulinets GUNKI THG FV 1500

Leurres : G’Bump 10,5 cm et V2vib 12,5 cm coloris brown chart / brown sugar

Têtes plombées G’verti 21g coloris Natural Brown White

 

Compte rendu de Charlie Touche et Romain Le Moigne quatrième de la compétition

 

Retour sur la manche de Poses sur la Seine. Nous partons vendredi matin à l’aube après une rude soirée. Le bateau est prêt depuis la veille, la batterie est chargée lol et les leurres sont dans les coffres lol. Après 5h30 de route nous arrivons sur le fleuve pour le repérage. Les conditions sont légèrement différentes de l’an dernier. Le courant est plus puissant et l’eau est un peu plus chaude et relativement claire. Le sondeur nous indique beaucoup moins de concentration de poissons. La pêche risque d’être plus compliquée. Nous sommes 2ème au classement général à 2 points des premiers. Ce n’est pas le moment de se planter!

La soirée s’annonce rude également car deux copains fêtent leur anniversaire! L’ambiance est top et c’est vers 1h30 que nous nous couchons.
Nous dormons peu mais profondément!

Après une bonne douche pour se réveiller on rentre dans la compèt. La stratégie consiste à retourner sur une zone que l’on connait suite à la finale de l’an dernier pour chercher les sandres. Nous attaquons dans une fausse où se trouve du poisson fourrage. L’un en verticale et l’autre en linéaire. Au bout de 10 min de pêche on voit les copains David et Lenny faire 2 jolis poissons à coté de nous. La tension monte! On insiste dans la zone mais rien! On descend un peu en aval sur le secteur qui avait le mieux fonctionné pour moi l’an dernier. Les premières touches se font ressentir en verticale et je rentre le premier sandre maillé. On se dit que c’est parti! Mais il n’en est rien. On insiste en changeant les couleurs, les grammages, les vitesses de dérive mais c’est dure. Seuls 2 ou 3 poissons non maillés montent à bord. On décide donc de bouger et de pêcher d’autres postes. Même résultat, rien pas une touche! On est dans le dur et nous ne savons pas où aller. On se dit que le poste où l’on a pris le sandre est surement le plus sûr, alors on y retourne. Il reste 2h de pêche, on est dans la mouise! Faut pas lâcher, ça peut se jouer à rien. Et c’est reparti en verticale. On dérive dans le sens du courant. Après quelques mètres je prends une touche mais ça ne maille pas! Puis au tour de Romain et cette fois c’est maillé. Les sandres sont bien là mais répondent timidement. On enchaine les dérives dans un sens puis dans l’autre, le temps passe mais la fiche poisson ne se rempli pas… Puis Romain fait une belle perche, j’épuisète son poisson, redescend mon leurre et ferre une perche également. Un banc de perches doit être en dessous! On repasse plein de fois sur la zone sans succès même en linéaire avec des leurres adaptés pour la perche. On se remet en verticale et Romain m’annonce poisson! C’est un sandre bien maillé et ce sera le dernier poisson de la journée. On rend la fiche avec 3 sandres et 2 perches. Vu la difficulté de la pêche on se dit que ça suffit peut-être pour être dans jeu.
Grosse désillusion lorsqu’on apprend les grosses pêches qui ont été réalisées. Résultat des courses on est 9ème. On a du mal à encaisser mais c’est comme ça, on a été mauvais. Je ne vois pas ce qu’on peut faire le lendemain !

C’est sous une pluie battante que l’on se réveille dimanche matin. Franchement ça ne donne pas envie d’y retourner. Mais bon, on est là pour ça et quitte à se tremper autant prendre des poissons !
A 30 min du départ, on ne sait pas trop quoi faire si ce n’est de retourner sur la zone de la veille. J’ai quand même envie d’aller voir une zone (que je ne connaissais pas du tout) qu’on m’avait indiqué sur la partie basse. Il reste 15 min avant le départ on a juste le temps. On descend vite fait et trouve une zone assez profonde avec des échos très intéressants. Que faire ? On pêche la zone sûre d’hier ou on tente un coup de poker sur une zone inconnue ?
Sur les dernières épreuves le fait d’avoir changer nos plans à la dernière minute et de suivre notre instinct nous a plutôt réussi. On décide donc de tenter le coup. De toute façon on a rien à perdre on est 9ème !
On attaque sur une rive profonde (6m à 3m du bord) en verticale. Première dérive et Romain monte un sandre maillé au bateau. Deuxième dérive et rebelote, deuxième sandre. La zone est bonne, les sandres sont là ! Ils sont là oui mais timides encore une fois. Il se passe un peu de temps avant que Romain pique un joli poisson. C’est un brochet cette fois. Cool ça fait des points. On continu toujours en verticale, on prend quelques touches discrètes mais rien ne rentre. Je finis par prendre une grosse touche, c’est un joli poisson mais il se décroche. Aïe !
On lâche rien, on ponce la zone, on y croit. Malheureusement l’activité des sandres tombe complètement. Romain me demande ma canne crank pour tenter le brochet. Je reste en verticale à l’avant. Au 3ème lancer il m’annonce gros poisson ! Je saisie l’épuisette, le combat est assez puissant, on serre les fesses et c’est un joli brochet de 79 cm qui entre dans l’épuisette. C’est un poisson qui fait un bien fou. On va faire mesurer car il y a 3 poissons au vivier et on ne veut pas en perdre un. De retour sur la zone, on réitère la stratégie et au 3ème lancer poisson pour Romain. Encore un brochet, moins gros mais ça maille ! Mon coéquipier est en feu, une machine !!! Les sandres ne veulent rien savoir. J’arrête la verticale et me mets à chercher les perches au petit shad sur les bordures pendant que Romain continue au crank. A mon tour de prendre une belle touche. Je ferre, c’est gros, j’annonce grosse perche ! Le combat dure et c’est un gros chevesne qui perse la surface de l’eau… Je suis vert !
La zone ne donnera rien d’autre. On décide de partir sur une zone à perche en amont. On va perdre au moins 20 min de navigation mais si on rentre des perches on sera bien. La zone est malheureusement occupée. On fera quelques poissons non maillés et c’est tout. Il reste une petite heure. Que faire ? La veille les sandres s’étaient remis en activité vers 15h, pourquoi ne pas retenter le sandre sur notre rive du matin ? On repart en bas, reperd 20 min de navigation. On arrive sur zone, on redémarre en verticale et pan poisson pour mon champion du jour ! Un troisième sandre maillé. Bilan de cette journée : 3 sandres et 3 brochets.

La manche se termine. Les échos nous font penser qu’on a une chance de remonter au classement. Le verdict tombe, on est 3ème sur la journée et 4ème sur les deux jours. On améliore donc notre 7ème place de Penne. Du coup, on se retrouve 1er ex aequo au classement général avec une légère avance car nous avons 2 victoires cette saison.

On retiendra qu’à chaque fois que l’on suit notre instinct ça paie. Maintenant espérons que l’on ait « la fibre » pour la dernière manche à Enchanet. Un grand bravo au podium, ils ont des pêches de fou ! Merci aux organisateurs et à tous les bénévoles qui ont fait de cette date une belle réussite. Une dernière chose, je remercie tous ceux qui nous suivent et nous encouragent lors des épreuves ainsi que nos partenaires. On va tout donner pour gagner ce championnat.

 

Classement Jour1

Liste des poissons par équipe Jour1

Classement Jour2

Liste des poissons par équipe Jour2

 

Informations

Début :
11/02/2019
Fin :
11/03/2019
Catégorie d’Évènement:

Lieu de rendez-vous

Poses

Les espèces

perche
brochet
sandre
silure